Institut du Cosson

Institut du Cosson

- Antoine Fontaine : "Psychodynamique de l'Adolescence"

Séminaires

 

Antoine Fontaine

 

Argument

 

Entre les aspects enfants et la dimension adulte de la psyché, l’espace d’adolescence comporte une série de transformations corporelles d’enveloppes psychiques où le malaise s’impose à la croissance.

« Réussir son adolescence » demande un dispositif d’entourage familial, scolaire et social attentif, opportun ou du moins patient. C’est ce que n’ont pas rencontré les jeunes qui nous arrivent en consultation ambulatoire ou en hospitalisation.

À la dissolution douloureuse de la période de latence s’ajoute le plus souvent une pression adulte faite d’exigences anticipatrices, d’irritabilité et d’oubli, ou bien d’absence, de désintérêt, d’abandon.

Les soignants que nous sommes ont forcément du mal à comprendre la tempête interne propre à ces états de mue, d’autant que les mécanismes protecteurs de « clivage — et — idéalisation » à la disposition des intéressés occultent les conflits qu’ils essaient en même temps de résoudre.

C’est pourquoi, en dehors d’un échange en toute franchise concernant nos difficultés, il est presque impossible d’adopter une bonne attitude pour aborder la souffrance adolescente.

Ici, la pluralité des perspectives permet seule de construire un modèle d’approche complexe et provisoire acceptable, qui tienne compte du conflit entre revendication infantile et prétention adulte, sans ignorer un jeu de clivages indispensable même s’il est coûteux.

Entre tendance au couplage, fonctionnement d’attaque fuite et recherche désespérée d’un leader, la question adolescente reprend les « hypothèses de base » repérées par Bion dans le fonctionnement des petits groupes. La présence d’un adolescent seul en cabinet de consultation est un leurre subjectif, puisque l’existence adolescente sacrifie l’individualité à l’idéal de groupe. Sa fantasmatique et les agirs qu’elle engendre tournent constamment autour d’une question impossible : devenir adulte peut-il être autre chose que tuer les aspects enfants alors même que l’on se sent sommé de quitter les illusions positives d’appartenance protectrice à une bande ?

Le séminaire est rattaché à un programme de formation à la psychothérapie des psychoses, au fonctionnement des groupes, aux questions de désintrication sensorielle et pulsionnelle récurrentes, dès qu’il s’agit de changements d’état dans la vie psychique.

Le séminaire entend reprendre les notions de crise, de cadre, de mise en cause de l’institution. Il aborde la spécificité des processus d’investissement objectal et d’identification, d’explorations masturbatoires et de géographie corporelle, de même que les remaniements de la sensorialité et de la sexualité, plus largement, toute la dysharmonie inhérente à la croissance psychique.

 

En collaboration avec Association Culturelle de Saumery

1 Vendredi par mois / 19H00 - 20H30 / Salon vert Château de Saumery - 41350 Huisseau sur Cosson

Pour les dates, se renseigner auprès d'Antoine Fontaine : afontaine@saumery.fr



10/05/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres