Institut du Cosson

Institut du Cosson

- Amaro de Villanova : "Troubles de la personnalité, projets de soins, stratégies transférentielles"

Amaro de Villanova

 

Argument

 

Les troubles de la personnalité affectent le Moi et de ses deux fonctions essentielles, la fonction de représentation et la fonction imaginaire. Ces troubles concernent des fragilités spécifiques de la continuité du sentiment qu’a le Moi d’exister, aussi bien dans sa dimension corporelle (Self somatique) que dans sa dimension de surface psychique.

De telles fragilités induisent le maintien de mécanismes de protection primitifs, essentiellement le clivage, et le déni de réalité qui produit un éprouvé d’indistinction entre la réalité extérieure des objets d’investissement et la réalité des objets internes. Ces mécanismes diffèrent des processus de refoulement ou de dissociation rencontrés dans la névrose et la psychose.

Les troubles de la personnalité interrogent des distinctions sémiologiques, tout comme la clinique de l’autisme a considérablement modifié l’approche des psychoses, notamment de la schizophrénie avec le concept de perte d’identité corporelle.

La psychodynamique des troubles de la personnalité s’appuie sur des références correspondant souvent aux présupposés théoriques du thérapeute. Par « présupposé», il faut entendre une série de représentations préalables, à l’insu de la relation thérapeutique, et des modalités imprévisibles du transfert/contre transfert à venir. Aussi avons-nous intérêt à préserver la souplesse de nos représentations, quitte à les prendre, comme le proposait Freud, pour des échafaudages permettant de construire, avec des hypothèses de travail clinique, un cadre adéquat à chaque situation..

 En effet, les traits généraux de la sémiologie et de la psychopathologie des troubles de la personnalité n’anticipent en rien les effets de la prise en charge. Mais beaucoup lus dynamiques set l’identification, souvent fuyante, des esquisses préparatoires, des bâtis, des présupposés agissant fortement, même si à peine conscients.

La réciprocité des contacts en identification projective entre le thérapeute et le patient présentant  des troubles de la personnalité comporte des difficultés spécifiques, qu’il est nécessaire d’identifier et de revoir constamment pour tenir compte de l’incidence des mécanismes de clivage dans la relation de soin.

La complexité de ces mouvements entre hypothèses, représentations et éprouvés « transféro contre transférentiels » ne devient lisible lorsque qu’avec l’examen approfondi de cas concrets.

Je propose un séminaire clinique à partir des difficultés exposées par des collègues, de manière à mettre en valeur la richesse des questionnements, des doutes, des impasses et des espoirs du thérapeute.

 

Un jeudi par mois à 19H30 au Salon vert du château de Saumery 41350 Huisseau sur Cosson

Pour les dates se renseigner auprès d'Amaro de Villanova : a.de.villanova@saumery.fr

 

 

 



10/05/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres